Printi’fantaisies

Le Samedi 18 Avril 2020, le matin, tous en marinières place Gambetta.

 

 

 

Tous les jours du festival à 16h au QG bar.

L’équipe de radio Pays d’Hérault et René de Radio R’d’Autan, reçoivent les artistes du
Printival pour des interviews et mini-lives. Un rendez-vous privilégié ouvert au public.
Cette émission est relayée par plusieurs radios du grand sud de la France.

  1.  L’Hélicon ! Médiathèque Edmond-Charlot.

Le Quotidien du Printival croquera une fois de plus l’actualité du festival avec plusieurs dessinateurs de presse, graphistes, illustrateurs, sans oublier les amis de passage. Vous pourrez retrouver l’équipe de rédaction tous les après-midis à la médiathèque ; et comme les loups garous, à la tombée de la nuit, non loin du bar du Foyer des
Campagnes. L’Hélicon est distribué dans les commerces du centre-ville et à la sortie des
concerts. Depuis 2005, l’Hélicon est l’électrons libre au sein du festival. Quotidien satirique du
Printival, il a vu noircir ses pages par d’illustres plumes et crayons …. Blanchons, Bridenne,
Tignous, Crochet, Hugot, Crub, Gaston, Fabien Gaillard, Steff, Noé, Bernard Lecointe,
Gérard Garcia ….
Si vous avez loupé un numéro, une rétrospective se déroulera tout le long du Cours Jean
Jaurès de Pézenas. De quoi se divertir en marchant …

 

Rencontre avec Nicolas Comment

La Médiathèque Edmond-Charlot
A 14h le Jeudi 16 Avril
pour son livre « Jacques Higelin ». Un livre qui retrace la vie de cet
artiste hors normes.

La visite guidée
A 16h – le Samedi 18 Avril départ de la place Gambetta.
En partenariat avec l’office de tourisme Agde-Méditerranée, les festivaliers découvrent le patrimoine
architectural et musical de Pézenas par le biais de visites accompagnées de l’artiste C’dric interprétant
les chansons de Boby Lapointe lors des différentes pauses.
Numéro de réservation :

Le défilé de la maison des métiers d’arts
À 17h30 – le Vendredi 17 avril à la place Gambetta.
Cette année la maison des métiers d’arts, en collaboration avec des artisans textiles, vous propose un
défilé de mode. Les créations des artisans seront ainsi mises à l’honneur sur la place Gambetta pour
notre plus grand plaisir.

Exposition : CANAD’AQUÍ ou le Canada vu d’ici
Hôtel Flottes de Sébasan – Place Gambetta
Horaires :
Le mardi 14 avril – 10h à 13h et 15h à 20h.
Du 15 avril au 18 avril – 10h à 13h et 15h à 18h.
Dans le cadre du partenariat musical avec le Canada, une vingtaine d’artistes et de créateurs de Pézenas
ont œuvré, chacun dans son domaine, sur ce que leur inspire ce pays si loin de l’Occitanie.
De la poésie à l’humour…

Hé V’nez les potes ! L’émission de radio en direct !
Tous les jours du festival à 16h au QG bar.
L’équipe de radio Pays d’Hérault de Radio R’d’Autan, reçoivent les artistes du Printival pour des
interviews et mini-lives. Un rendez-vous privilégié ouvert au public. Cette émission est relayée par
plusieurs radios du grand sud de la France.

L’Hélicon !
Médiathèque Edmond-Charlot.
Le Quotidien du Printival croquera une fois de plus l’actualité du festival avec plusieurs dessinateurs de
presse, graphistes, illustrateurs, sans oublier les amis de passage. Vous pourrez retrouver l’équipe de
rédaction tous les après-midis à la médiathèque avec de nouveaux coups de crayon… ça va être drôle.
Comme les loups garous, à la tombée de la nuit, non loin du bar du Foyer des Campagnes. L’Hélicon est
distribué dans les commerces du centre-ville et à la sortie des concerts.
Depuis 2005, l’Hélicon est l’électron libre au sein du festival. Quotidien satirique du Printival, il a vu noircir
ses pages par d’illustres plumes et crayons …. Blanchons, Bridenne, Tignous, Crochet, Hugot, Crub,
Gaston, Fabien Gaillard, Steff, Noé, Bernard Lecointe, Gérard Garcia ….
Si vous avez loupé un numéro, une rétrospective se déroulera tout le long du Cours Jean Jaurès de
Pézenas.

Signature du Livre de Gaston – « Sur la vie de ma mère » Aux éditions Boites à Bulles –

Samedi 18 avril 11h à l’Hôtel Flottes de Sébasan en partenariat avec librairie le Haut Quartier – Place Gambetta

Sur la vie de ma mère… ou le récit d’une vie de femme à contre-courant des clichés. L’auteur nous conte l’existence de Jeanne, Jeannette, son héroïne, sa maman, pionnière des mères célibataires, enseignante, globe-trotteuse… Une mère trop belle, trop aimée et trop aimante comme son fils aime à le dire, mais une mère que jamais rien ne fera flancher. Rafistolés, rabibochés, son frère, sa mère et lui forment un équipage soudé qui affronte vents et marées. Du Maroc à Haïti en passant par la France et le Mali, Gaston nous narre un quotidien plein de tendresse souvent, de rudesse parfois mais d’amour toujours. À commencer par une enfance marocaine, où l’étrange est moins ressenti au sud de la Méditerranée que dans la campagne française, à l’occasion des vacances. Au travers des itinéraires de ces personnages attachants, hauts en couleurs, Gaston compose un récit plein d’humanité et de tolérance et nous peint un admirable portrait de femme libre.