Portrait d’Imbert Imbert

Parue dans le numéro de septembre 2020 du magazine Longueur d’Ondes, voici une belle page consacrée à IMBERT IMBERT pour la sortie de son nouvel album Mémoires d’un enfant de 300 000 ans

Personnage aussi attachant que talentueux, Imbert Imbert a révolutionné la chanson française depuis ses débuts il y a près de quinze ans avec son album Débat de boue. Quatre ans après son dernier opus solo, il nous revient pour un poétique Mémoires d’un enfant de 300 000 ans. Depuis ses débuts, Imbert Imbert est toujours resté dans le circuit indépendant. Fidèle à ses amitiés, il a su construire sa carrière en dehors des circuits commerciaux. Aujourd’hui, alors que la crise sanitaire empêche la plupart des concerts, il continue de se produire avec sa contrebasse dans des lieux nichés au bout du monde (comme le café Lou Regalido dans la magnifique vallée de la Buèges au fin fond de l’Hérault), car ce qui lui importe c’est jouer, encore et toujours. La poésie qu’il distille est « trop profonde pour les mass-medias, trop éloignée de la médiocrité du monde contemporain. » Et c’est d’ailleurs peut-être pourquoi son succès pourtant réel n’est pas aussi grand qu’il devrait l’être dans un monde idéal.

PIERRE-ARNAUD JONARD pour LONGUEUR D’ONDES

Lire la suite dans l’article complet sur le site LONGUEUR D’ONDES

http://www.longueurdondes.com/2020/09/21/imbert-imbert-4/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *