Jeudi 25 avril

Quizz Musical, le jeudi 25 avril 2019 à 11h ( La Médiathèque Edmond-Charlot )

Même si vous doutez de vos connaissances musicologiques, venez vous amuser !

Les chansons de Michel et Yvette nous livrent une version du rapport homme femme très loin des clichés. S’accompagnant à l’accordéon et au ukulélé, ils interprètent avec truculence leurs compositions dans un spectacle musical tendre et drôle où l’émotion est toujours au rendez-vous, enfin si elle est pas là elle va arriver.

Antoine Corriveau est un artiste à part entière débarqué dans le paysage québécois en 2011. Depuis plusieurs nominations pour des prix prestigieux, et le prix André Dédé Fortin pour l’album indie rock de l’année au Gala des GAMIQ 2017, la réputation de l’artiste n’est plus à faire. Il figurait d’ailleurs parmi les cinq nouvelles voix à surveiller dans Le Point (France) : « On le compare souvent à Bashung. Il est vrai que leurs voix, leurs écritures, leurs allures ne sont pas tout à fait étrangères. » Un nouvel EP, Feu de forêt, est disponible depuis le 2 novembre.

Allez jouer dehors ! Thomas Pitiot nous revient avec des chansons concoctées plus particulièrement pour des oreilles enfantines. Ce nouveau spectacle adressé aux enfants, mais aussi à leurs parents, s’inspire des différences qui nous nourrissent, des voyages et des envies de liberté. Dans ces chansons aux rythmes et aux parfums d’ailleurs, on retrouve des animaux qui parlent en verlan, une cousine qui pendant la récréation rivalise avec les garçons, les chapeaux enchantés de l’ami Paco, des bouquets de prénoms qui résonnent dans une classe sans frontières, une petite fille nommée Balakissa bien ennuyée pour faire du ski à Bamako !

À l’automne 2018, Salomé Leclerc nous revient avec un troisième disque : Les choses extérieures. Sur ce nouvel opus fort attendu, la femmeorchestre cumule les rôles d’auteurecompositrice, d’interprète, de multiinstrumentiste, d’arrangeuse et de réalisatrice, guidée par son instinct et par son désir de se dévoiler un peu plus. L’album est immédiatement encensé par la critique, et la tournée Les choses extérieures démarre à Montréal avec une représentation à guichets fermés lors du festival Coup de coeur francophone.

Avez-vous déjà eu l’impression d’être prisonnier au beau milieu d’une immensité sans frontières ? Sentir la nécessité vitale de s’échapper alors qu’il semble pourtant n’y avoir aucun Ailleurs ? Ou alors si loin… C’est ce qu’a vécu la chanteuse Elisapie Isaac, qui a grandi dans l’Arctique canadien. Du blanc et du vide à perte de vue. La sensation d’immobilité. La jeune femme inuit a donc la fuite dans les idées depuis toujours. Et un beau jour elle franchit le pas, et prend le chemin interminable du sud.

Mélissa Laveaux est née à Ottawa et a toujours navigué entre deux langues, l’anglais et le français, et deux cultures, celle d’Haïti que ses parents ont fui et celle du pays où elle est née. D’Haïti, elle est revenue avec des sons, des mélodies, des ambiances et des histoires de temps évanouis mais jamais révolus, et autant de couleurs d’un tableau qu’elle s’est sentie libre de composer. Et c’est bien ce dont il est question dans son dernier album Radyo Siwèl. Une re-création à partir de bribes, de phrases, d’airs anciens, d’hymnes vaudous, assemblés comme un patchwork identitaire au gré de l’imaginaire de Mélissa. Libre de les draper de son énergie rock, de guitares nerveuses et profondes, et de leur donner vie sous le voile singulier de sa voix.