Nos artistes passerelles

ARTISTES PASSERELLES

 

La passerelle artistique est née dans le but de renforcer les relations privilégiées de coopération artistique entre 4 festivals :

Le festival Chantons sous les pins (Aquitaine), le festival Pause-Guitare (Midi-Pyrénées), le festival Francofaune (Belgique) et le Printival. Elle permet d’approfondir leur travail de défense et d’accompagnement des artistes dans la diffusion de leur spectacle en dehors de leur région d’origine.

 

L’idée ? Chacun des 4 festivals fait découvrir un(e) artiste de sa région à l’autre, et s’engage quant à la qualité de sa prestation scénique. Basée sur la confiance artistique, cette initiative permet avant tout aux artistes d’accéder à un public nouveau dans une région qui n’est pas la leur, en bénéficiant de l’encadrement et de la promotion de festivals reconnus dans le secteur de la chanson francophone. Ainsi, en 2016, Zob a été l’artiste de Languedoc Roussillon sélectionné pour participer aux 3 festivals et nous avons reçu Rue de la Muette et K ! Sélectionnés respectivement par Chantons sous les Pins et Pause Guitare.

En 2017, Wallace sera l’artiste présenté par le Printival sur les 3 autres festivals.

 

WALLACE (2017)

De la chanson française avec une couleur sonore inimitable, quelques grammes de rage, de tendresse, du violon, des guitares manouches ou énervées, des synthétiseurs, Wallace a de la gueule et du chien. Après s’être brûlé sur les planches de très nombreuses scènes, le cofondateur du groupe « Les Hurlements d’Léo » nous revient toujours avec le poing fermé, mais cette fois-ci sur un médiator. Après X années de concerts en France, en Europe et dans un monde presque entier, il est donc sur Sète de retour avec un nouveau projet baptisé Wallace. Des instrumentistes hors-pairs, une poésie brute de coffre et un grain de voix qui ferait passer le papier de verre et la toile émeri pour du velours ou de la soie, tout en laissant une place à chacun, chacune de ces textures.

https://www.facebook.com/wallacedesete/

 

ZOB (2016)

Ne vous y trompez pas : l’univers de zoB’ ne se réduit pas à son pseudonyme. Il y a dans l’apparente provocation une élégante manière de lutter contre le désenchantement, la léthargie et autre politesse totalitaire dont joue ce poète invertébré version Cyrano : « toujours avec panache ». zoB’ fait dans l’élémentaire délicatesse des mots, l’extrême politesse du vocable. Bref, la vie presque belle, le talent presque fou, la beauté presque ciel, le grand presque tout.

Avec zoB’, M. Gerbeck et Dandy Punk

 

www.ozob.fr / www.facebook.com/zobifiant