Les chroniques lycéennes – jeudi 13 avril 2017

Les Hôtesses d’Hilaire

Une robe rose… Quand un grand homme barbu arrive avec une robe rose fushia, le cadre du concert est planté. Les hôtesse d’Hilaire, 5 garçons avec un accent québécois et une âme de rockeur, nous ont fait vibrer sur la scène de la place Gambetta. Avec des chansons franco/anglaises aux textes vrais, avec quelques mots crus pour montrer la vérité de leurs paroles. La basse et la guitare se mariaient autant que le synthétiseur avec la batterie sur des accords endiablés, pour nous donner un rendu fabuleusement rock’n’roll. La musique entêtante et la voix cassée du chanteur ont fait voyager le public au Canada, pays de la neige même en avril. Le concert était un mélange de révélations (la naissance du guitariste dans le camion 19 roues de sa mère) et de critiques sur la société (les addicts aux téléphones et aux réseaux sociaux), tout ça avec une bonne humeur et une musique rythmée et pleine de vie. Les Hôtesses d’Hilaire, un groupe canadien, à écouter sans ménagement et avec un grand plaisir !

En Enfancie

Un concert qui fait voyager grands et petits dans un univers parallèle : l’Enfancie. Des mélodies douces et entraînantes qui vous font sourire avec leurs paroles enfantines. Hervé Lapalud et Jonathan Mathis vous transportent grâce à de nombreux instruments venant de différents pays comme la kora, une harpe africaine, un banjo ou encore une orgue de barbarie. Mais aussi grâce à des paroles en différentes langues, moura moura, tout doux en malgache. Un décor simple constitué d’instruments de musique, des attitudes enfantines qui font rire enfants et adultes. Leur musique et leurs histoires personnelles donnent un spectacle dont on ne se lasse pas et ou on ne s’ennuie pas. En Enfancie est un concert vivant et animé qui nous fait sourire du début à la fin.

Soirée «Muses»

Cette 3ème soirée se termine avec un concert sur le thème des muses, avec en première partie Iaross, un groupe de montpelliérains se composant de 3 jeunes hommes. Ils nous ont interprété leurs chansons avec une légère mélancolie, nous ont fait voyager avec une chanson mi-française mi-créole.

Ensuite les artistes se sont enchaînés sur scène : Sarah Olivier nous chantant du Jane Birkin rock’n’roll puis Renan Luce avec sa guitare, Alexis HK et Eskelina nous ont fait tous les deux à leurs façons un hommage à leurs parents, Barbara Weldens, avec ses poèmes très engagés, nous a bien fait réfléchir sur la place de la femme. Pour finir Giedré, aussi dégantée qu’à son habitude, nous parle de sa chère grand-mère et de sa mort, ou encore de ses «putes» de femmes. Giedré a également chanté avec Dimoné « Ces gens là » de Jacques Brel, une reprise très personnelle. Le spectacle se conclut avec tous les chanteurs sur la chanson de Nougaro «Muse». Chaque artiste a interprété une chanson avec une muse bien en tête, une version bien personnelle ce qui a donné un spectacle authentique et unique : un vrai plaisir à voir et à écouter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *