Bancal Chéri / Melissmell

Printi’ Soirée

Première partie ou co-plateau, pour ses soirées, le Printival invite des artistes singuliers, d’une grande qualité musicale, sachant jouer de la poésie et de l’écriture, embarquant le public dans des univers décalés…

Où ? Au Foyer des Campagnes à Pézenas

Quand ? Le samedi 15 avril à 21h

Tarifs : Tarif plein : 15€ / Tarif réduit : 12€

CO-PLATEAU

BANCAL CHERI

 

Après le succès de « Comprend qui peut – Boby Lapointe repiqué » et ses nombreuses représentations, est née l’envie commune d’un après. Quatre bandits musiciens, désarmants et désarmés, se rencontrent par quatre chemins croisés. Loin des lignes droites et des routes déjà tracées, ils allument de petits feux. De doutes assumés en envies partagées, ils s’accueillent aux abords de leurs secrets. Aujourd’hui, parce qu’ils savent qu’ils ne sont pas obligés d’écrire et de composer ensemble, ils décident de le faire. Pour changer les habitudes, pour le plaisir des étreintes déstabilisantes, pour le vertige adoré et pour le bancal chéri.

Les artistes du projet : Nicolas Jules (chant-guitare), Imbert Imbert (chant -contrebasse), Dimoné (chant- guitare, petit clavier), Roland Bourbon (chant- batterie).

www.bancalcheri.comwww.facebook.com/Bancal-Chéri-1098169446882439/?fref=ts

 

 MELISSMELL

 

En 2011, son premier album sortait en plein printemps arabe, lui donnant une résonance bien particulière. Aujourd’hui, à l’heure où les rockeurs de plateau télé parlent de leurs déboires, elle tente de porter la voix des autres. Ses chansons incarnent toute la rage d’une époque face aux sujets qui font mal. Inspirée par les poètes symbolistes du XIXe (Verlaine, Rimbaud) et les révolutionnaires du début du XXe (Maïakovski, Jozsef Attila), Melissmell aime l’énigme. Car c’est grâce au mystère qu’on apprend à développer son propre jugement pour ne pas se jeter, telle une brebis, Droit dans la gueule du loup, comme le dit son deuxième album, sorti en 2013. Trouver sa voix, c’est bien ce que Melissmell revendique avec L’Ankou, sorti à l’automne 2016. Cet album, on le sent comme une étape, un changement de cycle dans son parcours, mais aussi dans l’époque. Dans Le chant des éclairés, elle lance un appel aux visionnaires qui naissent à chaque siècle pour porter des révolutions et nous sauver de l’obscurantisme.

www.facebook.com/melissmell

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *